Pagine

mercoledì 15 luglio 2015

Etude d'Unicef - Brésil - Vingt-huit adolescents assassinés par jour

MISNA
Selon une étude d'Unicef, les meurtres de personnes âgées de moins de 19 ans ont doublé au cours des 25 dernières années pour un total d'environ 10.500 cas par an, soit 28 meurtres par jour. Ces morts violentes sont passées de 5000 en 1990 à 10.500 en 2013, faisant du Brésil le second pays le plus violent du monde, derrière le Nigeria.

Selon cette étude, ces jeunes victimes se trouvent principalement dans les franges pauvres et afrobrésiliennes de la société, qui vivent généralement dans les bidonvilles des périphéries des grandes villes. "Les noirs sont quatre fois plus vulnérables que les blancs", peut-on lire dans le rapport.

Le rapport a été préparé à partir des données fournies par le gouvernement et présenté à l'occasion du 25ème anniversaire de l'entrée en vigueur de la législation sur les enfants et les adolescents au Brésil. Le rapport rappelle notamment qu'en dépit d'avancées positives réalisées dans le domaine de l'instruction et de la diminution du travail des mineurs, trois millions d'enfants au Brésil ne fréquentent toujours pas l'école tandis que 700.000 ne sont même pas inscrits à un cours préscolaire.

Près de 1,4% des Brésiliens âgés de 10 à 18 ans est analphabète. Si le travail est une réalité concrète pour environ 1,3 million de mineurs âgés de 10 à 15 ans, la mortalité infantile a quant à elle diminué de 50 cas pour 1000 naissances à seuls 12 pour 1000.

Nessun commento:

Posta un commento